Quelques notions simples

Nous baignons dans une mer d’énergie dans laquelle tout est interconnecté.
La matière, et donc notre corps, sont de l’énergie densifiée. Cette énergie n’est pas autre chose que de la lumière.

Nous sommes construits comme des poupées russes. Autour de notre corps physique, nous possédons des corps énergétiques, lumineux et impalpables, invisibles à l’œil nu, qui lui sont reliés.

Le corps physique correspond à la plus petite poupée, celle de l’intérieur. Pour que nous soyons en bonne santé et d’humeur stable, l’ensemble de ces corps doit être en bon alignement. (Comme les corps des poupées lorsqu’elles sont bien rangées). Ils doivent également être bien déployés autour de notre corps.

Nous possédons également des centres énergétiques qui  relient entre eux nos corps énergétiques et notre corps physique. Disposés le long de notre colonne vertébrale, ce sont des sortes de «  turbines » qui captent l’énergie universelle et la retransmettent dans notre corps par l’intermédiaire du réseau de canaux. Ils sont en lien avec les glandes endocrines, et, par leur intermédiaire, ils vitalisent les organes qui leur correspondent.

Chaque corps et chaque centre énergétique peut être le siège de déséquilibre ou de blocages : s’il y a tension ou vide dans ces zones, les organes moins bien irrigués souffrent, l’humeur se dégrade, les émotions nous submergent, fatigue et maladies surviennent.

Le corps humain est un ensemble qui fonctionne dans un principe de globalité sur les plans physique et psychique. En intervenant sur les différents corps et centres, on agit sur l’ensemble de l’être.

Nous devons abandonner le concept cartésien de séparation du corps et de l’esprit, et comprendre qu’il s’agit d’une unité corps/esprit.

Les séances de soins énergétiques vont remettre de l’harmonie dans cet ensemble, et maintenir – ou restaurer – la santé, physique et mentale.

« La matière ne nait pas du vide : il y a quelque chose qui remplit l’espace ».
Max Planck, père de la physique quantique, a décrit en 1944 l’existence d’un champ d’énergie universel, sorte d’océan en perpétuelle vibration, dont est issue toute la création – galaxies, planètes, et tous les êtres vivants.
Toutes les cultures de notre planète ont reconnu l’existence d’une énergie vitale circulant dans le corps humain. En Inde, elle est appelée « prâna » ce qui signifie, littéralement, « le souffle de vie »; les chinois la nomment « qi » et les japonais « ki ». Les occidentaux l’associent parfois à l’électricité du corps.

Cette énergie vitale, c’est l’énergie universelle, circulant dans notre corps. 

La connaissance de l’existence d’un système énergétique corporel est également commune à de nombreuses cultures.
Dans la médecine traditionnelle chinoise, il est fait mention de canaux transportant une énergie invisible dans le corps : ce sont les méridiens. Bien avant elle, la médecine traditionnelle indienne, l’Ayurveda, a découvert l’existence de toute une anatomie invisible comportant d’autres corps que le corps physique, un réseau de canaux et des centres énergétiques.

L’installation d’un état d’harmonie, bien souvent modifié au fil des années et des difficultés traversées, constitue l’essentiel de mes soins.